27

Fév

2015

AUSTRALIE – ACTE 2

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

koala en pleine action……

Donc deuxième étape de notre voyage en Australie. Après la visite de Mission Beach en route pour Townsville et Magnetic Island.

Townsville, est une charmante petite ville, enfin petite il y a 172000 habitants, mais que nous trouvons vide, enfin vide pas un chat dans les rues, ça fait vraiment bizarre ces grandes villes vides.

Comme pour Mission Beach, nous sommes revenus en auberge de jeunesse. Dans cette dernière, l’auberge n’était pas terrible, donc pour Townsville, nous choisissons un backpackers (nom donné aux auberges en Australie) plus important, et vraiment sans regret, donc après avoir posé nos sacs, visite à pied de la ville, et vu que nous sommes en bord de mer, et que nous avons vu qu’il y avait là aussi un lagon (enfin piscine d’eau de mer) en route pour la baignade. Le lagon se trouve à l’autre bout de la ville, sur notre chemin, nous découvrons là aussi des plages magnifiques, mais où la baignade est toujours interdite, les eaux sont envahies de méduses dont certaines sont mortelles. Mais pour que les gens profitent des vagues, il y a certaines zones protégées par des filets, et dans une de ces zones, nous assistons à un cours de surf pour les enfants (et oui, dans les Alpes, c’est cours de ski, en Australie, c’est cours de surf…. chacun son truc……) mais tous en combinaison de protection anti méduses (deux protections valent mieux qu’une).

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

 

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Sur l’esplanade, ce n’est pas cours de surf mais cours de skate, et cette fois ce sont les pères qui entrainent leurs enfants (fille ou garçon) dès le plus jeune âge. Après tout ça, rien d’étonnant que les Australiens sont des « pro » sur les planches (pas celle du théâtre, on s’est compris…….) .

Townsville possède un aquarium géant, avec dans un bassin géant dans lequel se trouve une réplique de la barrière de corail (enfin un petit bout) avec tous les poissons vivants sur cette grande barrière, et autant vous dire qu’il y en a des centaines. Pendant notre visite très intéressante, car nous avons revu des poissons que nous avions observé pendant notre plongée et surtout nous en avons découvert énormément d’autres. D’ailleurs nous avons des centaines de photos de poissons, une bonne centaine, car Virg s’était mis en tête de tous les photographier (pour les enfants soit disant, pour leur montrer….) et là elle a été très très forte, rien ne pouvait l’arrêter, (quand elle a une idée dans la tête, elle ne l’a pas au c..) et je dois reconnaître qu’elle en a réussi pas mal (donc dès notre retour c’est cours sur les poissons).

La grande barrière de corail, appelé « Reef » en Australie, est une merveille de la nature qui s’étend sur 2 300 kms. Aujourd’hui, le monde entier essaye de préserver cette espace unique, qui souffre du réchauffement de la planète. Les coraux blanchissent très rapidement. Les Australiens font tout pour trouver des solutions, une bonne partie de la vie économique est basée sur le Reef. La grande barrière de corail, c’est 63 000 emplois….On peut imaginer les conséquences, si elle devenait moins attrayante…..

IMG_4729

IMG_4744

IMG_4672 - Copie

IMG_4540

IMG_4663

IMG_4408 - Copie

La famille à Némo

Après avoir visité l’aquarium et un peu la ville, nous prenons le ferry pour continuer notre route sur Magnétic Island (l’île aux koalas).

Cette île est une réserve naturelle, surtout pour les koalas et pour les oiseaux, elle est recouverte de végétation, il y a juste une bande d’environ un km de large sur environ 10 de long ( la longueur de l’ile, qui fait environ 52km² pour une population de 2107 habitants) là aussi la baignade est interdite, car là aussi il y a des méduses et de très forts courants marins, donc l’activité se résume à la randonnée et une des occupations principales est la recherche de Koalas (pour la photo) et autant pour l’aquarium Virg était à fond, que là, c’est moi qui était sur le coup, et je l’ai cherché le Koala, à scruter chaque recoins de chaque eucalyptus, (et il y en a des eucalyptus en Australie) et rien pas le moindre museau de Koala, rien ……….

Et pourtant pendant les deux jours où nous sommes restés sur l’île, nous avons fait trois randonnées, bon on a vu des cacatoès, des perruches, des lézards, un serpent, des wallabys, des poules sauvages (et oui ça existe), des dindons, des paysages extraordinaires, mais pas de Koala( pourtant il y en a huit cents sur l’ile ) et ce n’est pas une légende, car nous avons croisé un couple de Français qui on pu en apercevoir un …….

IMG_4998

SAMSUNG DIGITAL CAMERASAMSUNG DIGITAL CAMERA

IMG_5018

Chauve-souries

Donc pour en voir un de près, nous avons visité le petit parc qui se trouve dans l’enceinte de notre village bungalow et nous avons pu voir d’autres espèces vivant sur l’île, on en a même porté quelques unes, et là on a pris sur nous………

IMG_4898

IMG_4891

Lors de l’une de nos randonnées, nous avons découvert une plage très isolée vraiment magnifique, sans personne dessus (enfin juste une personne de chaque côté), lors de notre retour nous croisons un gars qui nous dit de faire très attention car il vient de voir deux gros serpents, bon nous ne les avons pas vu, mais il faut dire qu’avec nos bâtons (pour taper parterre) et la vitesse à laquelle nous sommes rentrés, peut de chance de les voir….

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Une fois encore pas de bol avec la faune d’Australie, après le casoar, c’est le Koala qui joue à cache-cache avec nous ….. Tampis

Nous poursuivons notre route pour Airlie Beach. Petite ville, enfin même nouvelle ville, qui a dû voir le jour grâce au Whitesunday (ensemble de petites iles, où l’on peut admirer de magnifiques plages de sable blanc et qui font parties de la grande barrière de corail). Nous hésitons à partir les visiter mais, finalement pas de visite, et oui il y a des choix à faire, et puis des iles magnifiques nous allons en voir plus tard dans notre voyage avec la Polynésie. Nous ne restons qu’une seule nuit et repartons le lendemain soir pour Hervey Bay et Frazer Island. A notre montée dans le bus, le chauffeur nous distribue une feuille de décharge au cas où il ne puisse pas nous emmener à destination ……. Donc après quelques explications, nous comprenons (enfin Virginie) qu’il y a un cyclone en approche et qu’il ne savait pas quand il allait toucher les côtes ni où, donc pas de risques……….. Nous devions rouler pendant 13 heures, et c’est sous une pluie diluvienne que nous avons fait le trajet, perso je n’ai rien vu mais Virg n’a pas beaucoup dormi. A notre arrivée à Hervey Bay, nous avons eu un rayon de soleil et c’est tout, juste un. Dès l’arrivée à l’auberge, nous demandons pour réserver un tour sur Frazer Island (oui nous allons faire cette ile, car c’est la plus grande iles de sable du monde et qu’il y a quelques merveilles à découvrir) et là la réceptionniste nous regarde et nous tend un papier qui explique que le cyclone vient juste de toucher la côte (d’ailleurs juste la ville d’où nous arrivions) et que personne ne savait comment il allait évoluer. Quelques heures plus tard, nous apprenons que le cyclone allait passer à quelques kilomètres de nous, donc pas de visite le lendemain. Le matin donc retour à la réception, et là on nous dit d’attendre pour connaître l’évolution. Donc ballade obligatoire dans la ville (déserte) et nous nous rendons compte que de nombreux dégâts avaient eu lieux dans la ville (finalement après une nuit de bus ,et ben… un bon lit ) à notre retour pas de soucis pour organiser la balade sur Frazer Island et pour réserver notre bus pour continuer la route.

Frazer Island est donc la plus grande île de sable au monde (largeur 15 km, longueur 120 km) la visite se fait en bus 4×4 (enfin pour nous ) car il n’y a pas de route que des pistes de sable et une plage immense qui se transforme en route à marée basse. Au centre de l’île, il y a un lac (lac Mac kensy) d’eau douce bien sûr et entouré de verdure et de sable blanc (magnifique) et il y a aussi des Dingos (le chien sauvage d’Australie) et là miracle on a pu en apercevoir un ….bon du bus, mais on a pu en voir un….

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

RIMG2273

Lac d’eau douce

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Seul au monde « le rêve »

RIMG2305

Au retour de notre excursion nous regardons nos mails et là déception totale annulation de notre bus pour le lendemain, toujours à cause du cyclone, apparemment les routes qui mènent à notre prochaine étape sont encore inondées, encore bloqués dans notre auberge à Hervey Bay ……. En attente de départ……..

Mais nous ne sommes pas les seuls, tout le monde dans l’auberge était en attente de bus.

Après cinq jours d’attente, nous sommes enfin parti pour Noosa, puis Brisbane et après ce sera Sydney….

SAMSUNG DIGITAL CAMERASAMSUNG DIGITAL CAMERASAMSUNG DIGITAL CAMERA

IMG_4951

IMG_4889

A FOND!!!!!!!!!!

IMG_4851

RIMG2274

Un p’tit bain pour le chef !!!!!! et en eau douce!!!!!!!!

Impression du jour: Après quatre mois, PLEIN le C… de ces P…… de moustiques Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

(enfin, pour Stef….Pour moi, c’est pleine forme….Pas besoin de crème anti-moustique, c’est Stef mon anti-moustique….)

IMG_5041

 

Partagez avec :

A propos de nous

Virg et Stef

Bienvenue sur notre blog pour nous suivre au fil de notre voyage. Un tour du monde à 2. Pourquoi un tour du monde? Et pourquoi pas? Virginie 37 ans, travaille dans une mairie et Stéphane 40 ans, ancien artisan charcutier traiteur. Ils sont mariés depuis 9 ans (d'ailleurs anniversaire de mariage le 4 novembre, jour d'arrivée à Pékin), mais se connaissent depuis 21 ans. Et oui, tout ça! Ils sont plutôt complémentaires, mais beaucoup de points les opposent (goûts musicaux, Stef est le roi de la cuisine, Virg est nulle en cuisine, Virg parle beaucoup, Stef pas du tout ou presque pas du tout, Virg a toujours froid, Stef a toujours chaud.... Ces différences, c'est leur force. Tous deux ont un point commun, curieux et toujours envie d'essayer, de découvrir et de profiter du moment présent, des petits plaisirs de la vie. Cette aventure a commencé avec des "SI": "si on vend, on part voyager un an". Cette phrase Stéphane a commencé à la prononcer, il y a un an quand l'envie l'a pris de vendre son commerce (des heures et des heures dans son labo, il n'avait qu'une seule envie voir autre chose, il avait envie d'un nouveau projet). Début d'année, le commerce vendu, tout s'est emballé. Virginie, toujours partante, a demandé une disponibilité d'un an. Et voilà, après 8 mois de préparation, nous y sommes. Il ne reste plus qu'à partir.

 


3 Responses

  • skowronek

    salut les aventuriers, je vois que vous passez de bons moments sauf pour les pieds de ton mari. c’est magnifique et j’aimerais bien être à votre place. de mon coté, intensification de la préparation au chemin, je porte mon sac à dos complet sur 15 km, je m’en sors bien, pas de courbatures,ni de d’ampoules aux pieds. le départ approche et je regarde les lieux de couchage à réserver au fur et à mesure. Dans les environs, il y a encore de la neige, mais il fait bon quand même. ma retraite se passe toujours bien et la mairie ne me manque pas. Ma remplaçante a pris ses fonctions, Patrick est soulagé. bon je vous laisse, profitez en encore bien, c’est ça la vie, l’argent ne fait pas tout, ni une belle maison ou voiture. (anne)
    biz à tous les deux et à bientôt, il est 23 heures en France, je vais me coucher tout seul car ma femme est de nuit.

  • Claire et Pierre Noally

    coucou les zamoureux…..vraiment c’est trop bon de vous suivre!!!c’est passionnant. Nous bien sur on n’a pas les moustiques mais le temps est hyper humide et ça commence à faire long…….bientôt la Calédonie pour vous…vous ne devriez pas être déçus…on vous embrasse et continuez à nous faire réver…bonne continuation.

  • Nath

    Encore de très belles photos que voilà !!!
    Merci merci …..
    J ai l impression de faire le voyage avec vous mais vu les pieds de Stef je lui laisse les moustiques car c est vrai qu il déguste !!!!
    Bonne continuation !!!!!
    Bisous de Feurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *